Newsletter No. 23

1. Mme Jacqueline Dubath, responsable du CIR, prend sa retraite

Dans la dernière newsletter No 22 du mois de mars, je vous ai informés de la réorganisation de notre service le Centre d’Information et de Réadaptation (CIR), qui se base sur la valorisation des groupes professionnels (assistants sociaux et ergothérapeutes).

Je vous informe aujourd’hui que Mme Jacqueline Dubath, à la tête du CIR, a fait valoir ses droits à la retraite et quittera ses fonctions à la fin du mois de juillet 2016. Elle sera remplacée par M. Daniel Nicolet, actuellement responsable adjoint et responsable des prestations CIR.

Mme Jacqueline Dubath, responsable du service depuis 1991, a mené la réorganisation du CIR avec une conviction, une clairvoyance et un dynamisme que nous lui connaissions déjà et qui ne se sont pas érodés avec le temps. En effet c’est avec ces qualités qu’elle a construit, depuis 1981, avec le soutien de sa collègue Marie-Paule Christiaen, ce qui a été d’abord le service social pour handicapés de la vue et ce qui est devenu, sous l’impulsion de pionniers acharnés auxquels s’est joint Bernard Jost en 1992, le CIR (créé en 1998).

Cet engagement qui n’a pas faibli durant 35 ans de carrière est un exemple magnifique pour les générations futures. Un grand MERCI à Jacqueline et à son équipe.

Louis Moeri, directeur de l’ABA

2. Activités culturelles accessibles

Au cinéma Pathé Balexert, Regards neufs vous propose de découvrir le film « Saint Amour », une comédie dramatique de Benoît Delépine & Gustave Kervern, le dimanche 26 juin à 10 h 30 http://www.regards-neufs.ch.

Au Musée d’Art et d’Histoire (MAH), une nouvelle visite descriptive et tactile est proposée par Alix Fiasson sur le thème « Amour, gloire et beauté, rencontre avec l'Aphrodite de Cnide ». Les visites, sur inscription, ont lieu les mercredi 1er juin, dimanche 19 juin et dimanche 31 juillet à 14 h 30. Pour vous inscrire, appelez le 022 418 25 00, du lundi au vendredi, de 9 à 12 h.

Au Musée Ariana, des visites tactiles sont prévues lors de l’exposition « Passionnément céramique » qui présente la collection Franck Nievergelt les dimanche 5 juin, jeudi 16 juin et dimanche 19 juin à 14 h. Pour s’inscrire, contactez l’accueil des publics au 022 418 50 54 ou adp-ariana@ville-ge.ch.

Des spectacles audiodécrits vous seront proposés au cours de l’été et à la rentrée, pour en savoir plus consultez le site de « Dire pour Voir » http://www.direpourvoir.ch.

3. Les coups de cœur du service du prêt de la BBR

Robert Walser : Cigogne et porc-épic ; Éditions Zoé, 2000

1 CD, disponible à la BBR ou en téléchargement à la BNFA

Les brèves scènes dramatiques qui ont marqué le début et la fin de la carrière de Robert Walser, et retrouvées pour certaines dans les célèbres microgrammes, sont à lire autant qu’à jouer à deux voix comme sur le cd de la BBR. Le moindre souffle suffit à faire bouger, tel un mobile, le délicat filigrane de ces dialogues.

On y retrouve les figures familières de l’écrivain suisse : les poètes et leurs logeuses bienveillantes, les vagabonds contemplatifs, les jeunes gens tourmentés par l’entrée dans la vie adulte, les dames délicates et frémissantes… Dans des dialogues conduits au quart de poil, ils nous dévoilent, au travers d'une langue à la fois verte et fleurie ce que sont les artifices et les enjeux de la conversation. Robert Walser ou comment le rien, le minuscule, l’insignifiant peut, par la magie du regard et de la langue, prendre une dimension quasi cosmique.

Étienne Dubuis et Véronique Marti : La Transsibérienne, de Moscou à Vladivostok ; Éditions Slatkine, 2015

1 CD 6h14, braille intégral, 5 volumes – Disponible à la BBR ou en téléchargement à la BNFA

C’est en lisant une dépêche d’agence de presse qu’est née l’idée de ce périple russe : Vladimir Poutine inaugure un tronçon de route de 2000 kilomètres au fin fond de la Mandchourie. Étienne Dubuis, journaliste au « Temps » et Véronique Marti sa compagne, productrice à la RTS, vont, deux étés durant entreprendre un voyage de 9355 kilomètres de route parcourus en 156 heures, à bord de 17 bus et 13 voitures. De Moscou, la ville des mille et trois clochers et des sept gares, ils rejoignent Vladivostok et les rives du Pacifique, via les montagnes de l’Oural et la steppe sibérienne. En chemin, ils croisent aussi bien Gorki, Dostoïevski, Ivan le Terrible que les ombres des prisonniers politiques de la Russie soviétique. Mais ce qui les marque le plus, c’est la gentillesse et la chaleur de l’accueil du peuple russe. Les deux auteurs, qui rêvent de mettre un terme à la mauvaise réputation et à la dangereuse diabolisation dont souffre cet État, réussissent leur pari et offrent avec leur livre « un pont entre la Russie et nous ».

4. Le saviez-vous ?

En avril dernier, la Banque Nationale Suisse (BNS) a mis en circulation le nouveau billet de 50 francs.

Le nouveau billet de 50 francs comparé au billet de 20 francs
Le nouveau billet de 50 francs
comparé au billet de 20 francs
Gros plan sur les marques tactiles
Gros plan sur les marques tactiles

Il comporte sur l’extrême bord de sa longueur trois séries de traits. Ces marques tactiles sont détectables en parcourant la longueur du billet entre le pouce et l’index. Selon toute bonne logique, le futur billet de dix francs comportera une seule série de traits, alors que celui de 1000 en aura six disposées tout le long de sa longueur. Espérons que ces marques tactiles seront davantage pérennes que celles utilisées sur les actuels billets.

Attention! Le nouveau billet de 50 francs est de la même taille que l'actuel billet de 20 francs. Alors, prudence!


L’ABA vous informe - NL 23
Nos projets se réalisent grâce à vos dons
CCP 12-872-1
M e r c i