l'ABA vous accompagne

Historique du Foyer

1930

Le comité de l’Association pour le Bien des Aveugles décide  d’acquérir un terrain pour y construire une maison qui accueillera des aveugles âgés de Suisse romande. Il arrête son choix sur l’ancienne propriété Badel, sise chemin du Vallon à Chêne-Bougeries. On donne le premier coup de pioche le 15 septembre 1931.

1932

Le 1er septembre, les premiers pensionnaires font leur entrée dans cette maison qui peut en accueillir 15 dans un cadre chaleureux et hospitalier. La direction des Diaconies de Béthanie détache à la direction de ce nouveau Foyer une de ses diaconesses, Sœur Hulda Stäubli, qui assume la direction durant 3 ans.

1935

Sœur Marthe Riess est nommée directrice, fonction qu’elle assumera pendant 10 années, avant d’être terrassée par la maladie.

1945

Sœur Hedwige Wullschleger accepte de prendre le gouvernail du Foyer et la direction de Béthanie met une seconde diaconesse  à la disposition du Foyer pour les soins à donner aux pensionnaires et à leur entretien. Depuis longtemps s’impose l’obligation d’agrandir le Foyer. C’est ainsi que le bâtiment principal est exhaussé d’un étage, ce qui permet de créer six nouvelles chambres pour les pensionnaires et trois pour le personnel.

1951

Le Foyer abrite 25 pensionnaires et 10 membres du personnel. Déjà, un nouvel immeuble devient nécessaire.

1956

Pour certains membres du comité, il apparait de plus en plus urgent  d’agrandir le Foyer construit en 1932.

1961

Provisoirement, le comité de l’’ABA renonce au projet d’agrandissent du Foyer, son emplacement étant prévu sur un projet de route de ceinture.

1964

Madame Marcelle Junod est nommée directrice du Foyer, fonction qu’elle occupera jusqu’en 1982.

1967

Un architecte est mandaté pour procéder à l’étude de l’agrandissement et de la modernisation du Foyer. Vu les nombreuses difficultés rencontrées, ce projet est définitivement abandonné en 1969.

1970

Monsieur André Rivoire, architecte, est mandaté par le comité pour la construction d’un nouveau Foyer.

1971

Acquisition auprès de la commune de Chêne-Bougeries, en droit de superficie, d’une parcelle de 11'000 m² comprenant le Foyer et un nouveau terrain à bâtir. Laquelle sera suivie des demandes des subventions cantonales et fédérales ainsi que de l’autorisation de construire.

1974

A l’automne, on procède à l’ouverture du chantier et on assiste enfin au début des travaux du nouveau Foyer.

1977

Au mois de mai, les pensionnaires passent de l’ancien au nouveau Foyer. Le 14 octobre a lieu l’inauguration officielle du Foyer en présence des autorités cantonales et communales et de plus de 200 invités.

1979

Le Foyer est finalement reconnu comme établissement accueillant des personnes âgées gravement handicapées.

1983

Le comité de l’ABA entérine la décision de la commission administrative de nommer Monsieur Daniel Fort  au poste de directeur du Foyer.

1985

Depuis quelques mois, la commission administrative et la direction du Foyer étudient les possibilités d’agrandissement du Foyer.

1988

Le 5 mai, le Grand Conseil genevois vote le projet de loi accordant la subvention cantonale. Les travaux débutent le 2 août.

1987

Pour mieux vivre les instants pénibles, la direction fait appel au Dr Charles-Henri Rapin. De nouvelles méthodes sont désormais appliquées afin d’élaborer, en cas de besoin, un plan de soins palliatifs destiné au soulagement, voire à la suppression, des douleurs et de l’anxiété des phases terminales.

1991

En présence des membres du comité, des résidants, du personnel et de nombreux invités a eu lieu le 16 avril l’inauguration officielle de la nouvelle construction qui comprend 20 chambres avec douche, un cabinet d’ophtalmologie, un salon de coiffure, une salle d’ergothérapie, un foyer du personnel, un salon, une chapelle. Désormais, le Foyer accueille 60 résidants.

1995

Agrandissement de l’atelier d’animation et modernisation de la lingerie-buanderie.

1996

Le Foyer introduit le système de soins par référent. Mis au point aux USA dans les années 60, le système de soins par référent a pour principal objectif de prendre en compte les besoins du résidants à tous les niveaux : du corporel au spirituel, de l’environnement hospitalier au soutien psychologique, de la nourriture terrestre à celle de l’esprit.

1998

Pour répondre à la nouvelle loi relative aux établissements médico-sociaux accueillant des personnes âgées, le comité de l’ABA crée l’association « Foyer du Vallon – EMS pour personnes âgées aveugles ou malvoyantes ».

2000

Le Foyer reçoit la visite de l’abbé Pierre, le 6 décembre.

2004

Le  17 mai, le Foyer reçoit sœur Emmanuelle, l’avocate des chiffonniers du Caire.

2006

Afin d’améliorer le confort des résidants, le Foyer aménage l’entrée des chambres et  transforme ses six salles de bain médicalisées en installant des  équipements modernes et adaptés aux besoins des résidants.