La maison du bonheur, cours et ateliers

Pourquoi la Maison du Bonheur ?

En 2008 avec le décès soudain de mon épouse je me suis retrouvé seul et soi-disant dans le noir, car elle était pour moi mes yeux et mon bras droit. Après quelques mois dans Le vide, j'ai décidé que je devrais retrouver une mobilité et une certaine indépendance. Alors j'ai pris un énorme pas psychologique d'accepter la canne blanche, car par cela on accepte qu'on est vraiment aveugle et qu'on le montre à tout le monde. C'est dès lors que l'ABA, l'Association pour le Bien des Aveugles et malvoyants, est venue à ma rescousse et ces ergothérapeutes m'ont pris en main. Grâce à eux j'ai appris le maniement de la canne blanche. Celle-ci reste à mes yeux la plus importante invention pour nous les aveugles et malvoyants, car tous les gadgets 'hi-tech', tels les GPS etc., ne peuvent pas nous prévenir qu'il y a un trou ou un trottoir devant nous! Six mois plus tard j'ai pu aussi devenir le détenteur d'un chien guide.

L’OMS lance son premier Rapport mondial sur la vision

Au moins 2,2 milliards de personnes sont atteintes de déficience visuelle ou de cécité, parmi ces cas plus d’un milliard auraient pu être évités ou ne sont toujours pas traités...
 
8 octobre 2019 | Communiqué de presse | Genève